PORTRAIT

Alexia BARHULYE, la jeune activiste qui prône le savoir et le questionnement.

Des études difficiles dans un pays cosmopolite, c’est l’itinéraire qu’a choisi Alexia BARHULYE.

Originaire de la ville de Bukavu dans l’est de la RDC. Elle passe ses études secondaires au Collège ALFAJIRI, une école des pères jésuites qui prône la formation de l’homme et la femme de demain par les valeurs humaines et chrétiennes. Née d’une famille chrétienne de 6 enfants dont elle est l’ainée. Caractérisée par une forte créativité et par son sens de l’humour, BARHULYE AGISHA Alexia est une grande curieuse, qui réfléchit de façon intensive et qui se questionne énormément sur les faits de la vie.

Etudes et Passions

Etudiante à la faculté de droit de l’Université de Strasbourg, bien que passionnée par la bonne nourriture (amatrice de l’art culinaire), le cinéma et les jeux des sociétés, Alexia BARHULYE est aussi une obsédée de la lecture. Bercée dans les cris de pleurs de l’innocent « dont les injustices perpétrée dans sa ville natale entre les riches et le plus démunies »  et avide du bien-être commun, elle sut toujours qu’elle sera une garante de ses droits naturels, et qu’en choisissant le droit elle le deviendra.

Place de l’Homme de fer, Strasbourg

Mon premier est la première lettre de l’alphabet français, mon deuxième le petit d’une vache, mon troisième vient avant la lettre L. mon tout est un travail qui consiste à défendre quelqu’un devant la justice, Avocat= (A-Veau-K). Métier dont rêve Alexia dès ses bas âges. Elle définit ce dernier comme étant le métier le plus noble a son sens. Pour elle, y’a pas pire souffrance qu’être privé d’un de ses droits. « les études de droit m’aideront à épargner ce type de souffrance au plus grand nombre des personnes possibles» déclare Alexia lors d’une interview accordée à influenscia.

Lis aussi:  MATHIEU SAFARI: « le dessin est un art de l’imagination et de la création »

Pourquoi My_Unpopularopinion ?

Une opinion n’est choquante que lorsqu’elle est une conviction, une conviction est une, que lorsqu’elle est partageable ! « Nous sommes le fruit de la société, sont véritablement libres que ceux qui réussissent à se déconstruire de celle-ci et, à se reconstruire sur leurs propres jugements ». My_Unpopularopinion, comme son nom l’indique : « mon opinion impopulaire » est une page instagram qui a pour but d’amener les gens à réfléchir sur le conditionnement dans lequel ils sont, ils doivent savoir ce qu’ils pensent sur les questions existentielles et philosophiques parce que leurs réponses peuvent influer sur les cours de leurs vies.

Bibliothèque de la fac de Droit, Université de Strasbourg

Création d’ Alexia BARHULYE, My_Unpopularopinion est une plateforme qui traite toute forme des questions existentielles et qui prône le savoir et le questionnement. Activiste qu’elle est, elle y partage ses réflexions, des lectures, ses inspirations, un peu de l’histoire et de la culture générale. C’est une page au service de toutes ces personnes avides du savoir, à la recherche des preuves évidentes sur certaines vérités et questions de la vie. « Plus notre vision du monde est correcte plus nous sommes en mesure de comprendre le monde et d’agir en conséquence car sans cette base solide, toute action devient suspecte et influencée »

Son message pour la jeune fille

Juriste en formation, activiste par passion, à la fois altruiste et révolutionnaire, Alexia BARHULYE est une féministe obstinée, qui en a marre des injustices dont sont victimes certaines de ses paires qui sont marginalisées par la société. Sure d’elle-même, Alexia lâche : « la seule façon pour la jeune fille noire ou peu importe sa couleur, sa race, ses origines ou sa culture de se défaire de ses chaines est de se déconstruire de la société. Pour y arriver il faut se poser des bonnes questions telles que : pourquoi c’est comme ça ? Est-ce que les raisons de cette permission ou interdiction sont valables ? Est-ce que cette situation m’aide à m’épanouir ? Et ainsi prendre conscience de notre conditionnement ».

Faculté de Droit, Université de Strasbourg

« Au fond rien n’est vraiment très grave, tout passe, rien n’est éternel » sa phrase fétiche, A vouloir conclure elle dira :

Toute jeunesse, Africaine ou pas, doit apprendre à se poser des questions, parce que ce n’est pas que comme ça que le monde évoluera. Si on ne se pose pas des questions, on ne se connait pas, on ne se rapproche pas donc d’autrui. Alors on se retrouve lié par la volonté de la génération précédente, on n’avance pas, on ne change rien, on ne vit pas, on ne fait que subir la vie.

My_Unpopular Opinion

Afficher plus

Roland MWEZE

I'm a young entrepreneur and student in electronic and software engineering. My biggest challenge is to put my skills to the service of our communities,innovated by engineering for a smart and sustainable development.

Articles similaires

4 commentaires

  1. Cette belle rédaction décrit fortement et réellement les convictions assouvies de la jeune juriste de formation, Alexia BARHULYE , qui se bat pour une meilleure mentalité africaine .
    Courage à l’équipe Influenscia pour la valorisation de cette belle Marque africaine (Alexia BARHULYE) dévouée à l’évolution du continent.

  2. Je pense qui tu merited des encouragement sans pareil!!
    allow me to write in this foreign language since whenever I try in mine the computer is tending to auto correct. You may look young but after browsing your proposal I believe that your vision can contribute to make our world a better place to leave hence I am supporting you and wish I may get more time to follow n contribute as much as I can.

    Best Wishes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité